Main - Animation


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ice Age 2: The Meltdown/L'Age de Glace 2

Aller en bas 
AuteurMessage
Kira
Admin
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Ice Age 2: The Meltdown/L'Age de Glace 2   Ven 14 Déc 2007 - 18:16

Titre original : : Ice Age 2: The Meltdown

Titre français : L'Age de Glace 2



Dates de sorties :
5 avril 2006 (FR)


Avec les voix de :
Ray Romano, John Leguizamo, Denis Leary, Queen Latifah, Seann William Scott, Jay Leno, Chris Wedge, Josh Peck

Synopsis :
Pour Manny le mammouth, Sid le paresseux et Diego le tigre à dents de sabre, la vie est beaucoup plus douce depuis que les glaces fondent et que la température remonte. Mais les problèmes ne sont pas terminés pour autant !
Manny rêve de fonder une famille, mais la toute dernière femelle de son espèce, Ellie, se prend pour un opossum... Plus grave encore, un immense barrage de glace qui retient l'océan est sur le point de se rompre sous l'effet du réchauffement et menace d'engloutir leur petit coin de paradis. Leur seule chance de survie se trouve à l'autre bout de la vallée...
Voilà nos trois héros, accompagnés d'Ellie et de ses deux insupportables frères, Crash et Eddie - de vrais opossums, eux ! - lancés dans un périlleux voyage vers la vie...


Caractéristiques du film : Animation 3D

Réalisé par : Carlos Saldanha

Musique de : David Newman

Durée du film : 1 heure 26 minutes


Images du film :








Critique:

Autant le dire tout de suite : j’avais peur à l’annonce de ce ICE AGE 2. Pour des raisons diverses, notamment l’évidence même d’une suite avec le carton mondiale du premier volet, mais aussi la déception de ce dessin animé, qui m’avait laissé froid lors d’une vision plus « adulte » sur la chose. Des dessins cheap mal faits et pas assumés jusqu’au bout (les humains ne collent absolument pas), une histoire amusante puisque inédite et qui marque les débuts de Blue Sky, mais qui est totalement plombée par une niaiserie absolue, un effet marshmallow avec ce petit bébé qui comme de par hasard retrouve son gentil papa à la fin, et comme les esquimaux sont sympas depuis toujours avec les mammouths qui rendent les petits garçons égarés, ils décident de les épargner (la SPA de l’époque glaciaire !). Rajouter à cela un Sid plutôt amusant, un Manny un peu rebuté, et un Diego totalement misérable tant le personnage est mal calibrée. Et bien sûr, nous sommes dans un dessin animé, alors tout le monde est vivant à la fin du film ! Et Diego revient après son gentil sacrifice auprès de son clan, le pauvre s’étant attaché au p’tit gars. Bref, vous l’aurez compris : je n’aime pas le premier volet. L’appréhension et les préjugés abandonnés dans la file d’attente, je peux enfin savourer L’AGE DE GLACE 2 à sa juste valeur : un dessin animé très sympa !

Nous retrouvons cette fois Sid, Manny et Diego dans leur vallée avec beaucoup d’autres animaux préhistoriques, alors que la fonte des glaces commence à se faire sentir. Mais le choc est dur lorsque nos 3 amis aperçoivent un immense océan anciennement glace qui va se déverser sur leur habitat. Une seule solution pour eux : fuir de l’autre côté pour espérer trouver une embarcation promise par des vautours affamés. Bref, pas d’humain dans ce second volet (imaginez le petit devenu adolescent qui revient faire mumuse avec ses 3 amis…argh !), mais un bestiaire incroyablement riche dévoilé dans sa minutieuse présentation de la vallée, un peu inutile et vaine, mais qui montre ce qu’est le monde avant la fonte des glaces : un univers tranquille, drôle, agréable, avec des tortues et beaucoup d’autres espèces qui se reposent. Le film commence donc gentiment, après une introduction spécial Scrat (je reviendrais sur ce personnage culte après), jusqu’à ce que l’on découvre la vie de ce pauvre Sid qui n’a toujours pas décidé de tenir sa langue. Sûrement le seul personnage maltraité de cette présentation, cela en devient encore plus drôle, puisqu’il est le bouc émissaire des enfants qu’il garde, mais aussi du deuxième membre du trépied (merci Girl Next Door pour le terme ^^), Diego. Balançant des vannes sympathiques à tout va, le personnage est beaucoup plus drôle et exploité par rapport à son rôle de faux traître avec une fausse intrigue dans le premier volet.
Le changement de réalisateur (Chris Wedge garde sa place de producteur et donne celle de réalisateur à un grand animateur, Carlos Saldanha, qui animait les cafards de JOE’S APARTMENT) offre une meilleure exploitation des trois héros, et le schéma est un peu l’inverse du premier : L’AGE DE GLACE s’axait un peu plus sur Diego et sa relation avec l’enfant, tandis qu’ici, Sid tient une plus grande place méritée et Manny est le héros d’une sous intrigue qui laissait entrevoir le pire. Car, qui dit une simple fuite vers l’autre côté d’une vallée, dit des aventures assez rocambolesques qui peuvent vite devenir longuettes. Alors certes, il y a des choses redondantes dans le film, mais les petites idées scénaristiques fusent. La première et principale, c’est la découverte parallèle d’un autre mammouth dans la vallée, dont Manny tombe évidemment amoureux, mais qui pour une fois est un peu bizarre puisqu’elle se prend pour un opossum, ainsi que justement ses deux frères chassés par Diego et Sid. Pour une fois dans un grand film calibré (il ne faut pas le caché non plus), l’héroïne de l’aventure est une schyzo totalement timbrée et amusante, malgré ce flash-back ultra niais après quelques flashs blancs dignes d’une série B affolante. Les deux opossums sont quand à eux très amusants, rappelant un peu les personnages petits éternels et agaçants forcément pour un membre de l’équipe, comme dans les cultissimes Tom & Jerry. Face à cette première escapade hors du moule principal, on trouve aussi une excellente idée un peu décevante car elle aurait pu être terrifiante, c’est la fonte des glaces qui entraîne la renaissance de deux créatures immondes datant de la préhistoire. La première image du grand monstre étonnait, mais bien sûr les créatures ne sont pas vraiment effrayantes (pas pour les adultes), et leur conception est un peu comme deux petits bestioles qui mordent légèrement sans faire trop de dégâts (du moins pour les héros). Mais la dynamique des scènes, comme la poursuite sur des petits morceaux de glace, font oublier le faites que les deux animaux aquatiques auraient pu avoir un meilleur potentiel. Pour finir, la troisième histoire qui se colle au voyage est la capture hilarante de Sid par des petits lémuriens qui répètent ses gestes avec un rythme fun et prenant. Une bonne idée, dotant plus qu’ils sont assez méchants avec le pauvre roi du feu Sid.

L’AGE DE GLACE 2 étonne aussi par les multiples références, hommages, clins d’oeils appliqués à des grands classiques, mais aussi à des points un peu moins visibles pour le pauvre bambin qui regarde le film en riant pour rien. Outre les jolies vannes envoyées par Diego à Sid durant tout le métrage, offrant des situations proches de la réalité actuelle où tout le monde se met sur le dos de tout le monde, on trouve des jolis clins d’oeils à Spielberg, notamment LES DENTS DE LA MER avec cette plongée sous marine du monstre jusqu’à la surface, mais aussi à JURASSIC PARK lorsque seul l’œil du monstre glacée arrive à bouger, comme un certain raptor. Loin des productions Disney où tout le monde chante à tue-tête des refrains irritants à souhait, le film ne manque pas de lançée quelques petites chansons qui servent le récit ou tout simplement l’humour, comme la musique des lémuriens, où toute la séquence des vautours suivant le «Je me demande ce qu’ils pensent» de Sid (jusqu’à ce que Manny lui dise «Voilà tu sais ce qu’ils pensent !»). Sid s’occupe aussi de chanter quelques refrains connus, comme FOR WHAT IT’S WORTH de Buffalo Springfield, mais à sa manière, tout comme le petit opossum qui lançe un «I believe I can fly» avant de se prendre un arbre dans la tronche (ça c’est drôle !). Bien sûr, toutes les références visuelles (l’Arche de Noé pour le bateau des animaux) et techniques (Sid et Diego faisant un twister pour attraper les opossums) ne peuvent être expliqués, et il est conseillé de voir le film pour voir à tel point l’humour peut-être avancé dans certains cas.

Et puisque l’on parle d’humour, parlons un peu du phénomène véritable de la future trilogie ICE AGE : Scrat, ou comment chercher un gland toute sa vie ! Alors que les bandes-annonces montraient sa première aventure sur un glacier à la MISSION IMPOSSIBLE 2 après un long travelling le long d’une montagne enneigée, le film offre de meilleures situations, même si l’on connaît la fin de celles-ci. Sûrement due à un rire communicatif lors des séquences, on se met véritablement à rire rien qu’en voyant ce joli petit Scrat voulant à tout prix attraper son gland, jusqu’à attraper un joli fou rire lors des multiples rencontres qu’il fera. Après s’être gonflé et être parti comme un ballon dans les airs, on retrouve Scrat qui tente d’avoir son gland de toutes les façons possibles, dans des séquences courtes (un saut à la perche dantesque) ou plus longues (la rencontre avec l’aigle royal et son petit, et surtout son combat hilarant devant des dizaines de piranhas). Et grâce à ce rêve final où il atteint le gland suprême avant que Sid ne le rencontre pour la première fois, on se dit que finalement, ses petites aventures totalement gratuites et sadiques ne peuvent qu’être bénéfique à l’histoire de ICE AGE 3. Et vu le carton officiel du film, on ne peut qu’espérer une sortie avec un film encore plus poussé.

Car, LE reproche ultime que l’on ne peut refaire à ce film, c’est d’être laid visuellement. Cette fois, le design est un peu revu à la hausse, les fourrures étant beaucoup plus travaillés, sans pour autant laisser de côté le kitsch du design général (comme les défenses de Mannie, d’une forme incroyable, ou même la glace), tout en apportant de magnifiques séquences animées. Outre les premières images du film et les créatures, on retient surtout l’inondation finale, avec une eau d’une couleur absolument magnifique, en plus d’une animation très réaliste. Niveau casting vocal, préféré largement la VO, qui avantage définitivement tout les dessins animés récents (étant donné que ce sont des stars sans âmes qui doublent les animaux en France…exceptés Elie Semoun qui capte absolument la voix de Sid, ou même Jean Paul Rouve et sa girafe de MADAGASCAR). Le trio infernal est doublé par Ray «Mannie» Romano (dont le TOUT LE MONDE AIME RAYMOND atteint 9 saisons), John «Sid» Leguizamo (enfin un rôle où il ne cabotine pas !) et Denis «Diego» Leary (la voix de Francis dans 1001 PATTES). Dans le rang des nouveaux, les délirants Seann William Scott, que j’adore comme acteur, et Josh Peck (le gros dans MEAN CREEK, étonnant…) offrent leur véritable talent aux deux opossums, dont le geste «Regarde moi bien dans les yeux» fait à Manny me fait encore jubiler. Et c’est Queen Latifah qui s’occupe de Ellie, et qui s’adapte bien à ce personnage. Surprise aussi pour l’animateur Jay Leno qui double l’horripilant Tony, et mention spécial à Chris Wedge qui s’occupe des mimiques vocales du culte-génial-extraordinaire Scrat !

On ressort de L’AGE DE GLACE 2 content, étant donné qu’on vient de passer 1h30 très rythmée bien sympathique, le sourire au lèvre durant toute la séance. Le film n’est pas parfait, ne restera peut être pas dans les annales, mais il s’inscrit sûrement dans la lignée des suites inventives et travaillées, comme TOY STORY 2, soit le contraire des BAMBI 2 et consorts de nos amis de chez Disney Vidéo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://main-animation.forum-actif.net
 
Ice Age 2: The Meltdown/L'Age de Glace 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Main - Animation :: The Art of Animation :: Fox Animation-
Sauter vers: